Les Perspectives

Les Perspectives

Les perspectives  ressortent les éléments de base en vue d’une érection du CNP de l’alternance (étapes) et l’évolution des CEFFA dans le temps/intégration des nouvelles filières/métiers.

Érection d’un Centre National Pédagogique de l’alternance

Les étapes sont les suivantes :

  • Résolution prise par le CA
  • Lancement solennel des travaux de sa mise sur pied par la présidente du CA
  • Recrutement d’un consultant
  • Etude de faisabilité
  • Formation des cadres de la PROCEFFA devant conduire la structure de formation pédagogique ;
  • Livraison des premières études ;
  • Elaboration du premier draft projet ;
  • Consolidation du draft ;
  • Recherche des financements ;
  • Recherche d’un site ;
  • Implantation…

Evolution des CEFFA dans le temps

Les CEFFA existent aujourd’hui sous forme d’EFA+/FFS+ ou sous forme d’IFER. Ils vont évoluer plus tard pour devenir des structures pouvant former des jeunes hautement qualifiés tels que nous le rencontrons aujourd’hui dans certains pays comme la France qui est  le berceau des CEFFA. Des études seront menées à cet effet pour amener les EFA+/FFS+ à ce niveau de développement.

Les CEFFA seront appelés, ainsi que les IFER, à préparer les jeunes à obtenir des CQP, DQP, CAPA, CAPC, CAPHR, CAPEC…qui sont des diplômes professionnels.

Les IFER proposent aujourd’hui le BEPC (Mokolo, Bertoua), le CAP commercial (Nkambé). A l’avenir, les IFER pourront proposer un CAP agricole qui est encore purement technologique, mais proposera plus tard des CAP agricole purement professionnels.

La France,  une référence aujourd’hui en matière de formation agricole, nous propose une fourchette de qualification dans les CEFFA que nous pourrons adapter en fonction de l’évolution de notre contexte local. L’évolution des CEFFA se fera aussi par l’évolution des métiers préparés.

 Evolution des métiers

De même que les EFA+/FFS+/IFER sont appelés à évoluer dans le temps, de même les métiers pourront évoluer avec le contexte des CEFFA. On pourra voir naître de nouveaux métiers comme :

  • Mécanique, maintenance, conduite
  • Aménagements paysagers, jardins espaces verts
  • Elevage spécialisé, soin aux animaux, aquaculture
  • Environnement, faune sauvage, espace rural
  • Horticulture, arboriculture
  • Forêt, bucheronnage, sylviculture
  • Service aux personnes, santé, social
  • Commerce, vente, magasinage
  • Accueil, tourisme, animation
  • Bâtiment, bois
  • Métiers de bouche et agroalimentaire
  • Comptabilité gestion, secrétariat bureautique, informatique
  • Electricité, électronique
  • Sécurité…

CADRE DE SUIVI-ÉVALUATION DE LA POLITIQUE DE FORMATION PROFESSIONNELLE

  • Suivi-évaluation
  • Niveaux de suivi-évaluation

Le cadre de suivi-évaluation se situe aux niveaux de la politique (décisionnel) même de la formation, des systèmes de formation et pédagogique. Le système de suivi-évaluation préconisé se basera sur une collecte des données périodique à la fin de chaque année scolaire par les responsables de chaîne de la formation. Ces données seront transmises à l’agent de suivi-évaluation qui les capitalisera pour les mettre à la disposition des décideurs. Le cadre de suivi-évaluation sera organisé à trois niveaux (politique, systèmes, pédagogique), et pour chaque niveau il y aura des outils de suivi-évaluation et un timing bien définie.

Matrice de suivi-évaluation : niveau-outils-timing

La matrice de suivi-évaluation de la formation comprend trois composantes à partir desquels il faut comprendre la démarche de suivi et d’évaluation de la politique de formation à travers les niveaux d’évaluation, les outils de suivi-évaluation et le temps de l’évaluation.

NIVEAU OUTILS DE SUIVI-ÉVALUATION TIMING

Politique

1.      Rapport des AGO

2.      AGE-Rencontres régionales

3.      Élaboration des référentiels en adéquation avec cette politique (moniteurs-directeurs-délégués pédagogiques)

4.      Rapport d’évaluation de la formation intégrale des jeunes

5.      Rapport d’évaluation du développement local

03 – 05 ans

 

 Systèmes de formation

6.      Rapport de mise en œuvre de ces référentiels de métier, de formation d’évaluation.

7.      Rapport de formation des délégués pédagogique

8.      Rapport de formation des directeurs

9.      Rapport de formation des moniteurs

10.   Outils de collecte des données à chaque niveau

11.   Rapport des moyens (piliers) de la formation (pédagogie de l’alternance et association)

Annuel – troisième année –  cinquième année

 

Mise en œuvre de la pédagogie

Rapport de formation (mensuel, trimestriel, annuel)

Fiche de suivides jeunes

Carnet de liaison

Rapport de stage

Plan d’étude

Conseils d’enseignement

Plans de formation

Mensuel – séquentiel-trimestriel -annuel

 

Évaluation de l’efficacité de la formation

L’évaluation de l’efficacité des actions de formation au sein de la PROCEFFA est  une nécessité évidente. Plus aucune organisation (PROCEFFA /promotrice) ne peut se contenter de  » former pour former « . C’est ce qui justifie l’évaluation de l’efficacité de la formation qui est une notion transversale. L’évaluation de l’efficacité des actions de formation peut se décliner en trois dimensions complémentaires et hiérarchisées.

L’évaluation des acquis

Le premier niveau concerne l’évaluation des acquis ou encore l’efficacité pédagogique: est-ce que les objectifs ont été atteints ? En d’autres termes, les participants ont-ils acquis à la fin de la formation les compétences qui étaient visées par les objectifs de formation?

L’évaluation de transfert/effets

Le deuxième niveau concerne le transfert. Ici on se pose un certain nombre de questions à savoir : est-ce que les acquis de la formation sont appliqués sur le terrain? En d’autres termes, mettent-ils en œuvre les compétences acquises lors de la formation?

L’évaluation de l’impact

Le troisième niveau concerne l’impact de la formation : est-ce que les acquis de la formation permettent d’atteindre certains résultats sur le terrain? En d’autres termes, les compétences acquises permettent-elles de développer leur projet leur localité ?Pour une bonne évaluation d’impact, nous devons intégrer les différents niveaux d’évaluation dans une perspective systémique d’où le schéma suivant :

 

L’évaluation de la pertinence de la formation

 A ce niveau se pose la question de savoir si la formation proposée répond aux besoins de la formation. L’évaluation de la pertinence est directement liée à l’analyse des besoins de formation. La satisfaction des jeunes formés et même des adultes montrent à suffisance le caractère bénéfique de cette formation sur les populations de la localité considérée  et le développement qui en découle. On sera à même de faire le lien entre les besoins de formation exprimés par les populations, la réponse à ces besoins par la formation et les effets et l’impact sur leur environnement immédiat.

 

 

         Nos Partenaires financiers
BESIX FOUNDATION
iecd
SeCoDév
Incontro fra i Popoli
Stichting Gillès
Via don bosco
Via don bosco
Coopération belge au Développement
Coopération belge au Développement
Turing Foundation
Turing Foundation
Miel Maya Honing
Miel Maya Honing
COMUNDOS
COMUNDOS